Actualités

Quand les observations des particuliers font avancer la connaissance des mammifères marins

Avec l'arrivée des beaux jours, plusieurs particuliers ont transmis à OBSenMER leurs observations de grands dauphins en mer de la Manche. Ces dernières, associées à des photographies de qualité, ont livré des informations très intéressantes sur le territoire qu'occupe cette population sédentaire.

Ainsi, en mai et en août 2018, les grands dauphins sont vus à deux reprises devant Courseulles-sur-Mer, en baie de Seine. Les photos montrent que les individus rencontrés sont connus et appartiennent à la population de la mer de la Manche.

En parallèle, plusieurs groupes de grands dauphins sont observés autour de Bréhat, en Bretagne, en juillet et en août 2018. Là encore, les photographies d'ailerons attestent que ces individus appartiennent bien à la population de la mer de la Manche.

Ces observations opportunistes confirment ce que le GECC, en charge du suivi de ces animaux, supposait depuis longtemps mais n'arrivait pas à prouver à savoir que : 

1. La baie de Seine fait bien partie du territoire de cette population sédentaire, et elle en est, pour l'instant, la limite orientale. En effet, si des grands dauphins ont été vus au-dela de Courseulles, les photos manquent pour déterminer leur appartenance à la population sédentaire de la mer de la Manche.

2. Pour la première fois, il est possible d'affirmer que Bréhat fait partie intégrante du territoire des grands dauphins de la mer de la Manche. Il semblerait, pour l'instant, qu'elle en soit la limite occidentale.

Ces observations opportunistes prouvent que les grands dauphins occupent, en mer de la Manche, un territoire qui s'étend du Calvados aux Côtes d'Armor, soit environ 7000 km². Elles complètent efficacement le travail de suivi du GECC et font avancer notre connaissance sur ces animaux.

Merci à Jean-Louis PERRIN (www.normandie-bord-de-mer.fr/nature-les-dauphins/) et à Florent NICOLAS (www.florent-nicolas.com) d'avoir eu le réflexe OBSenMER!